Enfant, si nous avons eu l’occasion d’aller à la plage, nous avons tous fait des châteaux de sable et aussi laissé des traces… sans doute des cœurs pour les petites filles… Puis, une fois adulte, plus rien.

« Dans chaque enfant il y a un artiste. Le problème est de savoir comment rester un artiste en grandissant.» 

de Pablo Picasso

 

La vie nous demande d’être rentable, de faire des choses qui durent dans le temps, de garder des preuves de notre valeur, nos compétences. Cela ne nous rend pas vraiment service pour notre développement personnel et notre bien-être !

Qui aurait envie de s’investir dans quelque chose qui s’efface au bout de quelques minutes ?!

Plus rien à montrer de ce que nous sommes capables de faire !

 

Mais revenons à la peinture et ce qui nous intéresse ici c’est de dépasser le stade de : je l’ai fait avec mes trippes,… j’y est passé tellement de temps, j’ai eu tant de difficulté à le faire… c’est un bout de moi qui s’en va,…. etc, que j’ai dû mal à m’en séparer !

Des moyens existent !

 

L’Art éphémère est un excellent moyen pour apprendre à se détacher de nos œuvres si sentimentalement précieuses à nos yeux. Certains en font même une spécialité.

Voici quelques idées :

  • Dessinez dans le sable, près des vagues, pour que l’eau viennent emporter vos traces d’une caresse espiègle.
  • Ou bien, laissez votre tracé dans le sable du désert, où le vent se chargera de le balayer en quelques minutes.
  • Ou bien encore, essayez une pratique souvent vue en Chine (poèmes calligraphiés),

1)      prenez un bout de bois,

2)      attachez-y un morceau de chiffon,

3)      puis trempez votre « pinceau » dans l’eau, ça fera un esc…… (non!)

4)      dessinez vos motifs sur le sol, le béton, le ciment…

5)      continuez aussi longtemps que vous le voulez car vos dessins disparaitront progressivement.

6)      Vous allez à la montage ? On connait tous l’Art des sculptures de glace mais qui n’a pas eu l’occasion de laisser un mot ou un dessin dans la neige avec son « bâton » ?

 

Bon, je ne vous cache pas qu’il y a sûrement une cause psychologique lié à l’attachement, mais rien de grave, rassurez-vous, rien ne vous empêche d’essayer l’Art éphémère, ce sera sûrement un grand pas de franchit vers la liberté !

 

Trace que j’ai laissé sur une piste du désert.

 

 

Votre imagination vous a peut-être permis d’expérimenter un tracé éphémère ? N’hésitez pas à nous le faire partager ci-dessous. Merci.