Est-ce si difficile ?

Ravi d’avoir achevé une œuvre, on en oublierait presque de la baptiser. Vous venez de donner la vie à votre tableaux… comment allez vous l’appeler ? Ne cherchez pas midi à quatorze heures ! Le premier mot qui vous viendra sera le bon, à coup sûr ! Même s’il vous semble « simpliste ». Le plus important est qu’il vous soit apparu naturellement, comme une évidence. Ce nom sera donc en parfaite cohérence avec votre tableau.

Il se peut que ce soit le trou noir… et que rien ne vienne ! Ce n’est pas grave. Laissez votre tableau à portée de vue tout en continuant votre vie, et chaque fois que votre regard croisera votre peinture, la magie opérera et, un jour, vous direz : « mais oui ! ça y est ! je l’ai ! ».

Il est sage parfois de prendre son !

Humour et jeux de mots

Il est aussi possible d’aller sur la piste de l’humour ou du jeu de mot. Par exemple, j’avais décidé que mes œuvres peintes en noir et blanc sur du lin naturel, porteraient toutes un nom avec le mot « Lin ». Une fois les peintures finies et suivant mon ressenti, cela a donné :

        • « Linprévu »,
        • « Lincontournable »,
        • « Linvisible »,
        • « Linprobable »,…

Mais peut-être en est-il tout autrement pour vous ? comment choisissez-vous le nom de vos œuvres ?