Pour que la page blanche ne soit plus un cauchemar !

Une personne qui visitait mon stand lors d’une exposition me confiait que la feuille blanche la mettait en panique. Elle en connaissait les raisons mais ne pouvait pas, seule, arriver à passer outre ses blocages. L’envie de peindre était pourtant très forte.

A des niveaux différents, nous avons tous un jour ou l’autre été confronté à l’angoisse du vide, face à la feuille blanche. (voir aussi l’article « Manque d’inspiration ?« )

Hé bien, pas de panique !

Des techniques douces existent pour que votre créativité s’éveille, votre confiance refasse surface et que la page blanche devienne un rendez-vous plaisant, laissant s’exprimer toute votre créativité.

En abordant le lâcher-prise d’une façon ludique, les blocages et les doutes s’estompent petit à petit.

Découvrons ensemble un exemple

Ecoutez une musique qui vous plaise vraiment, et tel un danseur effectuant une chorégraphie, faites danser votre pinceau sur la toile ! Levez-vous, peignez debout s’il le faut, chantez, laissez-vous envahir par la mélodie et votre geste sera en parfaite harmonie avec vos émotions. Votre peinture aura alors une âme, une vie, une histoire !

La page blanche n’est plus le sujet principale de vos préoccupations ! D’ailleurs, il n’y a plus aucune préoccupation à cet instant. Sauf peut-être, de protéger les murs de votre pièce !!!

Un antidote !

Une simple feuille blanche fait écho au plus profond de vous comme un manque qu’il faudrait combler à tout prix ?

Alors servez-vous de cette feuille comme d’un exutoire. Puis recommencez et continuez le remède jusqu’à la guérison… et petit à petit, la rencontre avec le blanc – ou le vide – ressemblera à un moment attendu, un échange avec votre feuille, entre passion et communion !

 

Sans doute avez-vous rencontré vous aussi des difficultés à créer, face à la feuille blanche ou au contraire, la page blanche vous inspire-t-elle ? Je vous invite à laisser quelques mots ci-dessous pour nous faire part de vos ressentis. Je ne manquerais pas de vous lire et de prendre connaissance de vos expériences, avec beaucoup d’intérêts.