A propos

Peinture gestuelle Intuitive

Exposition à New York

 

Sm’Art – Exposition à Aix-en-Provence

Démonstration d’Aquarelle Chinoise

 

 

 

CHRISTINE MAGRE, LE PLAISIR DU TRAIT

Ileana Cornea (critique d’Art), décembre 2010

 

Dans les années après guerre, l’abstraction lyrique révolutionne les habitudes picturales. Plusieurs artistes occidentaux expérimentent la porté du geste à l’image et la participation du corps à la peinture. Libérés de toute références au réel, tournant le dos au dessin préparatoire, ils comptent sur une intense concentration mentale et la vitesse créatrice du geste.

La vitesse de l’exécution surprend encore aujourd’hui. Comment ces œuvres créés aussi vivement pouvaient-elles être considérées de façon sérieuse ?

« Il ne vient à l’idée de personne en Orient de dénier toute qualité artistique aux calligraphies, sous prétexte que celles-ci sont faites en quelques secondes. »

écrivait dans les années soixante le peintre Georges Mathieu « ce calligraphe occidental », comme l’a baptisé André Malraux. (De la révolte à la renaissance)

C’est bien la vitesse du trait qui fascina Christine Magré en 2004 dans le quartier de calligraphes à Pékin. La fluidité de l’encre, la rapidité énergétique du geste ne pouvait pas échapper à l’œil de cette graphiste professionnelle habituée au message de l’image. Leur beauté évanescente non plus. Le philosophe et calligraphe François Chan écrit à ce propos :

« La culture chinoise, par sa durée, a véhiculé beaucoup d’avatars et de choses sclérosés qu’il ne faut pas hésiter à laisser tomber. Sa meilleure part réside en une certaine conception et une certaine pratique de la vie, et par là une certaine expérience de la beauté. Cette part-là, aucun Chinois n’est prêt à l’abandonner, qu’il reste confucéen ou taoïste, qu’il devienne bouddhiste, musulman, chrétien ou même marxiste ».

« Écouter, regarder, prendre le temps, respirer… » Christine Magré parle de la beauté de l’harmonie, d’inspiration, du divin qu’elle retrouve au cœur de la nature. Pour un chinois, la nature n’est pas comme pour un occidental, un beau spectacle.

Elle est

« la part vitale de notre esprit, nous initiant à la loi de la vie et au mystère de la beauté »

dit encore François Cheng.

La peinture gestuelle intuitive de Christine Magré est inspirée par la technique de la peinture chinoise et par l’expérience de la nature.

Ses traits surgissent, se frottent au support, l’effleurent à peine, s’élancent sans hésiter. Ils marquent des directions et sur la feuille blanche, ils restent entrelacés et en mouvement, comme une offrande d’harmonie.

Si le vent pouvait peindre, qu’elle image aurait-il pu laisser sur l’horizon ?

À la différence du calligraphe qui cherche à maîtriser la dynamique entre son corps et son esprit, Christine Magré adopte une autre façon de travailler. Avant de commencer à peindre, elle fait le vide dans son esprit. Elle nous parle d’un lâcher prise totale, « ne serait-ce que quelques secondes » dit-elle. Par la suite, tel un danseur en scène, l’esthétique du geste entreprend la composition et l’équilibre de l’image, spontanément et nécessairement.

Ses encres, elle les réinterprète en fonction d’un support qu’elle souhaite diffèrent. Elle invente ses outils; morceau de bois, rouleau en carton et tout ce qu’elle juge bon pour nourrir la vie de ses traits en quête d’équilibre et d’harmonie.

Des traits, tels les brins d’herbes sorties du néant disent leur aspiration au visible.

Semblables aux phrasés de musique appuyés, ou sourdement menés, les improvisations visuelles de Christine Magré existent pour le plaisir des sens.

Voir aussi : www.magre.fr


  • *

    Vous pouvez utiliser ces mots-clés HTML : <a> <abbr> <acronym> <b> <blockquote> <cite> <code> <del> <em> <i> <q> <strike> <strong>

  • Micha
    #1 écrit par Micha Il y a 1 an

    Bonjour, je vous connais par vos vidéos depuis longtemps et j’admirais votre travail, mais je viens de découvrir votre site très intéressant… Bravo ! je suis peintre depuis tant d’années mais toujours avide de nouvelles idées et en perpétuelles recherches pour le plaisir.
    Micha

    • Chris
      #2 écrit par Chris Il y a 1 an

      Merci à vous aussi Micha pour laisser vos impressions… vous participez au partage qui me tient tant à cœur; même si depuis pas mal de temps, mon énergie s’est aussi dirigée vers les soins. Toutefois, cela ne m’empêche aucunement de continuer à peindre.

  • Flux de commentaires pour cet article
Haut de page